TÉLÉCHARGER SWITCHERS ALGERIE EPISODE 21

Les comédiens de Switchers en visite au siège de Mobilis L'Expression Publié dans L'Expression le 21 - 05 - La série événement Switchers Algérie connait un grand succès depuis sa première diffusion en enregistrant des taux de visionnage très importants! Les épisodes de la série ont été vus en moyenne plus de Switchers, apparait sur la première page de YouTube Algérie, en étant l'une des vidéos les plus vues en Algérie. En comptabilisant toujours sur YouTube: plus de

Nom:switchers algerie episode 21
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:16.16 MBytes



Interrogé sur la révision constitutionnelle, le président du MSP, qui opte pour un régime parlementaire, souhaite que celle-ci soit reportée pour après l élection présidentielle de Il dira dans le même ordre d idées, qu il est prématuré de parler d une candidature du MSP, dont le choix revient au conseil consultatif.

Sur la corruption, il dira qu elle est liée à deux phénomènes, à savoir la manne financière importante et la perte de la possibilité de contrôle. Alors que les heurts de dimanche ont provoqué un mort et plusieurs blessés Le gouvernement tunisien déclare la guerre aux salafistes CE dimanche, Tunis a vécu de violents affrontements entre salafistes et forces de l ordre suite à l interdiction signifiée aux salafistes d Ansar El Charia de tenir leur congrès prévu à Kairouan, à km de la capitale, suite à quoi le gouvernement accuse et promet de combattre ce phénomène.

Ainsi de violents heurts se sont déclenchés dans l après-midi entre les forces de l ordre et les salafistes dans un quartier de la banlieue de Tunis, ce qui a provoqué la mort d un manifestant et plusieurs blessés dans les deux camps.

Larayedh dimanche à la télévision publique en marge d un déplacement au Qatar. Ennahda a longtemps été accusé de laxisme pour avoir toléré les groupuscules salafistes. Il a, cependant, considérablement durci sa position après que seize militaires et gendarmes ont été blessés fin avril et début mai par des mines posées par des groupes armés traqués à la frontière avec l Algérie.

La Tunisie a vu depuis la révolution de se multiplier les violences orchestrées par la mouvance salafiste. Le pays est aussi déstabilisé par une profonde crise politique et le développement des conflits sociaux face à la misère.

Il est en fuite depuis l attaque de l ambassade des États-Unis, les autorités le considérant comme l organisateur de cette manifestation qui avait dégénéré en affrontements et provoqué un bilan de quatre morts parmi les assaillants.

A priori, il y a lieu de préciser que l état d urgence, qui donne des pouvoirs accrus à l armée et aux forces de l ordre, est en vigueur en Tunisie depuis janvier qui a vu la chute du régime de Zine El Abidine Ben Ali. Nous serons inflexibles. Qu en est-il dès lors de la succession à la présidence du FFS et partant, du profil des candidats nourrissant l ambition de prendre les rênes du parti? A ce genre d interrogations que se pose l opinion ainsi qu une bonne partie de la base militante du parti, la direction du FFS s est abstenue d apporter des éléments de réponses aussi clairs les uns que les autres.

Assurément, Ali Laskri, premier secrétaire national du parti, sera interpellé à ce sujet au cours de sa conférence de presse qu il animera aujourd hui au siège du parti.

Le concerné ira-t-il jusqu à lever le voile sur l identité des candidats ayant postulé pour la présidence du FFS? Sans doute que c est bel et bien le cas vu qu il sera essentiellement, lors de sa rencontre d aujourd hui, avec les professionnels des médias, de l événement du congrès attendu en cette fin de semaine.

Faut-il juste souligner que depuis qu Aït Ahmed avait annoncé son retrait de la tête du parti, peu d informations étaient disponibles concernant sa succession. Une sorte de black out total avait en effet entouré ce dossier bien que les prémonitions ont été favorables à la désignation de Mohand Amokrane Cherifi comme étant le candidat le mieux placé au poste de président du parti.

D autres sources concordantes évoquent entre autres les noms d Ahmed Djeddaï, Mustapha Bouchachi qui seraient eux aussi intéressés par le même poste. Ce qui est certain en revanche, c est que les préparatifs en prévision du congrès de ce jeudi sont passés à la vitesse supérieure au niveau de la direction du parti. Des ateliers de travail ont déjà été installés, indiquent les mêmes sources, traitant notamment des statuts et de la stratégie politique du parti. Quelque participants prendront part au travaux du 5e congrès du FFS qui seront rehaussés par la présence de Hocine Aït Ahmed dont la venue en Algérie se fait loin de tout tapage médiatique.

C EST un message fort du Premier ministre, à la hauteur des allégations persistantes, dégageant une odeur de manipulation insistante, que celui lancé hier, par Sellal.

Abdelmalek Sellal s adresse aux Algériennes et Algériens, victimes d intox et de fausses informations diffusées à longueurs de journées pour ce qui est de l état de santé du président. Une campagne acharnée, relayée par certains médias algériens, qui ont malheureusement donné écho à ce plan médiatique qui avait pour but de déstabiliser l Algérie, son peuple et ses institutions.

Les chiffres et la réalité du terrain le prouvent. La CTRF, auteur, il y a quelques années, de l initiative consistant à exiger le recours aux chèques, donc au système bancaire, pour toute opération financière dont la valeur dépasse 50 DA n a pas obtenu gain de cause. Des membres de la CTRF se plaignent également de certains agents immobiliers qui ne font pas de déclarations de soupçons. Plus de déclarations de soupçons, parvenant principalement de banques, sont enregistrées depuis l entrée en action de la CTRF intervenant dans la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme en Pourtant, une seule affaire a abouti à un procès.

La CTRF est encore davantage éloignée de son objectif, celui d arriver à instaurer le recours au chèque pour toute transaction financière dépassant la somme de 50 DA. En parallèle, toute l Algérie s est mobilisée pour porter aide et assistance aux rescapés et soutenir ceux qui ont perdu leurs proches dans cette pénible épreuve.

Trois mois après, les pouvoirs publics avaient commencé un vaste programme d installation de 14 chalets à travers sites pour évacuer les familles sinistrées des toiles avant l hiver de la même année. Dix ans après, on peut dire que l Etat a relevé le défi malgré les retards enregistrés pour l éradication des chalets qui ternissent l image de la wilaya. Aujourd hui, il ne reste que familles à reloger dans des appartements en dur, dont à Boumerdès, 40 à Tidjelabine et 73 à Bordj Ménaïel.

Ces familles ont opté pour la reconstruction de leurs maisons en bénéficiant d un aide de millions de centimes. Mais leurs projets ont connu d énormes blocages dus essentiellement aux problèmes de financement. Les concernés n ont pas payé leur part aux promoteurs chargés de réaliser leurs logements.

A titre illustratif, les travaux des 60 logements Oasis à Bordj Ménaïel ne sont pas sortis du sol. Le promoteur, désigné par les souscripteurs, aurait pourtant encaissé 11 millions DA. Pour mettre un terme à ce blocage, les autorités locales ont décidé de confier le projet à l OPGI, mais les copropriétaires doivent sceller les contrats avec l ancien promoteur et contribuer financièrement pour relancer les travaux.

Les leçons à retenir Il faut dire que certaines formules d aides octroyées par les pouvoirs publics après le séisme ont prouvé leurs limites sur le terrain.

Si les familles sinistrées avaient opté pour la formule de relogement, on aurait clôturé définitivement le dossier du séisme dans la wilaya. Autre erreur, après le recasement des occupants des chalets, les autorités locales les ont réattribués pour les cas sociaux, ce qui a donné lieu à un vaste trafic.

C est ainsi d ailleurs qu on s est retrouvé avec des chalets occupés mais non habités par leurs pseudobénéficiaires. Même les entrepreneurs se sont sucrés de ce trafic à grande échelle généré par la gestion aléatoire de ce dossier.

Aujourd hui, ces habitations provisoires dont la durée de vie est dépassée sont devenues un véritable cassetête pour l Etat. Ils sont à l origine de blocages de nombreux projets d investissement d autant que les terrains sur lesquels ils sont implantés devaient abriter d importants projets de développement. Une opération visant leur démantèlement a été entamée récemment par une entreprise publique spécialisée, Wood Manufacturer, et jusqu au jour d aujourd hui, chalets ont été éradiqués après le recasement de leurs occupants.

Le wali avait indiqué, lors d une rencontre avec la presse, que cette opération se poursuivra après chaque attribution de logements sociaux locatifs. La première action d éradication a été menée au site des Sablières.

Les résidants des chalets ne peuvent recevoir les clefs des logements qu après l évacuation des chalets, a insisté le wali. A quand le démantèlement des chalets? Maintenant reste à savoir qui va bénéficier de logements sociaux locatifs. A ce sujet, le chef de l exécutif avait souligné que ceux dont les revenus dépassent les 24 DA et qui ne peuvent pas postuler pour un logement LSP seront pris en charge dans le cadre du programme Résorption de l habitat précaire RHP , pour lequel la wilaya dispose déjà de unités en cours de réalisation.

Ceux qui ne remplissent pas les conditions doivent postuler pour l aide au logement promotionnel aidé ou Aadl ou quitter les lieux. Quoi qu il en soit, les programmes d habitat affectés au profit de la wilaya s avèrent largement insuffisants pour endiguer la crise du logement, surtout lorsqu on sait que pas moins de bidonvilles ont été recensés en par la Direction de l urbanisme et de la construction DUC.

Ceux qui y habitent vivent dans des conditions inhumaines et attendent avec impatience un geste de l Etat pour leur permettre de sortir de la précarité dans laquelle ils se débattent depuis des dizaines d années. C est pourquoi le gouvernement doit octroyer un quota de logements supplémentaire pour la wilaya qui sera destiné exclusivement à l éradication de 14 chalets.

L Etat est appelé aussi à faire un effort supplémentaire pour doter les nouvelle cités résidentielles érigées après le séisme, notamment à Khemis El Khechna, Boudouaou et Ouled Moussa, de structures d accompagnement pour répondre aux besoins élémentaires des résidents. Il a fait plus de morts, des milliers de blessés et de sans-abri. Cela en sus d importants dégâts matériels ; des infrastructures publiques, dont des hôpitaux, des établissements scolaires écoles primaires et lycées , se sont écroulées sous l effet de la secousse tellurique.

C INQ personnes ont été admises au bloc opératoire de l hôpital Khellil-Amrane, pour y subir des opérations chirurgicales suite au séisme qui a secoué, dimanche, Béjaïa et sa région. Parmi les victimes, figurent deux ouvriers, tombés d un échafaudage au moment de la secousse.

Une troisième, prise de panique, a sauté de la fenêtre du premier étage d une habitation à Ibourassène, à 7 km à l ouest de Béjaïa, selon la Gendarmerie nationale. La secousse, qui a été de courte durée mais forte, a provoqué des chocs émotionnels. Quelques âmes sensibles, notamment des femmes, se sont complètement effondrées en pleurs.

En milieu d aprèsmidi de dimanche, les opérations de prospection engagées pour évaluer les dégâts ne faisaient cas d aucun dégât majeur, à l exception de fissurations et de fragilisation de quelques structures d habitations. La panique qui a suivi le séisme a donné lieu par ailleurs à une perturbation momentanée du réseau téléphonique, qui a eu à souffrir surtout de la congestion des lignes.

La secousse, d une magnitude de 5,5 sur l échelle ouverte de Richter, survenue en mer à 20 km au nord-est de Béjaïa, a été ressentie jusque dans les wilayas limitrophes, notamment Tizi-Ouzou et Jijel. Elle intervient 6 mois après un tremblement analogue, ayant le même épicentre, qui n avait fait ni dégâts ni blessés graves. Les faux médicaments circulent librement en Algérie.

Si un nombre réduit transite via notamment les frontières de l Est, en cabas, comme l insuline et le Viagra, les entrées les plus importantes se font de manière légale par le biais d importateurs réglementés. C E sont des médicaments contenant des composants corrects, mais sous-dosés, des produits ayant des composants incorrects et des produits sans principe actif. Pour preuve, les saisies des Douanes concernant les médicaments contrefaits augmentent d année en année. Ainsi, récemment, des médicaments contrefaits auraient été importés en Algérie mais ont été saisis par les services des Douanes algériennes qui ont aussitôt informé le ministère de la Santé.

Un phénomène que tous les professionnels de la santé et de l industrie pharmaceutique dénoncent en exigeant un cahier des charges strict pour mettre fin à l importation de pseudo médicaments. De leur côté, les laboratoires Lad-Pharma, spécialisés dans les analyses biomédicales, ont alerté les autorités sanitaires sur la mise sur le marché des médicaments pour diabétiques non conformes. Les différents syndicats, comme le Syndicat algérien de l industrie pharmaceutique Saip et l Union des opérateurs en pharmacie Unop , alertent de manière permanente des dépassements enregistrés et disent qu il faudrait assainir le secteur.

Il donne l exemple d une pommade vendue sur le marché, fabriquée avec de la cire d abeille et de l huile de sésame destinée à la guérison de l ulcère du pied diabétique. Généralement, les faux médicaments sont présentés comme des pommades, des crèmes, des huiles essentielles et même des tisanes utilisées surtout comme diurétiques pour aider à perdre du poids. Il y a aussi les coupe-faim ou les amphétaminiques, interdits depuis de nombreuses années en raison de nombreux effets secondaires, tels les états dépressifs et les troubles psychiatriques graves et de complications cardiovasculaires, pulmonaires.

Sans oublier les médicaments ou des préparations à base de plantes. Son commerce est très juteux. Par Ilhem Tir Des huiles essentielles produites dans un hangar à Constantine Lors d une rencontre des membres du FCE, conduite par Rédha Hamiani, le 21 mars à Constantine, un producteur d huiles essentielles, exerçant au noir, s est vanté devant toute l assistance, composée notamment d officiels, dont le secrétaire général de la wilaya, de fabriquer lui-même ses huiles qu il puise de manière illégale usant des voies du trabendo au niveau national et même en France, dit-il.

Ce producteur, qui n est pas pharmacien de surcroît, affirme qu il travaille au noir dans un hangar et que ses produits n obéissent à aucun contrôle, bien évidemment. C est lui qui assure de la bonne qualité de ses produits. Cette intervention n a suscité aucune réaction officielle immédiate sauf une réponse de la part de Rédha Hamiani. Certains médecins leur servent de rabatteurs Les beznassia prennent en otage le médicament EXISTE-T-IL une maffia du médicament qui profite des pénuries récurrentes de certains produits pharmaceutiques pour prospérer?

Oui, affirment certains gérants d officines qui précisent que des individus honorent des commandes de certains produits en recourant à des importations en petites quantités de médicaments faisant l objet de pénuries en Algérie.

En effet, certains médecins n hésitent plus à se faire les rabatteurs de ces individus en leur envoyant leurs patients. Un médecin prescrit un médicament tout en étant conscient de son indisponibilité sur le marché national. Ces pseudo-importateurs usent de tous les moyens pour honorer leurs commandes.

Ils peuvent recourir aux services d un voyageur ou d un agent du personnel navigant d Air Algérie, quand le cas est urgent, tout comme ils peuvent se déplacer à l étranger quand il s agit d une commande importante. Pour lui, le circuit des tracasseries administratives et la batterie de lois auxquels sont soumis les importateurs légalement installés ont permis à des individus de profiter de la mise en circulation des produits génériques et des pénuries récurrentes que connaissent certains produits.

La pénurie que connaît la protamine, un médicament pour malades atteints de cardiopathie, a poussé un grand nombre de malades à recourir aux services de ces importateurs.

Cette pratique ouvre la voie à tous les dangers.

TÉLÉCHARGER AGHANI DINIA SAMI YOUSSEF GRATUITEMENT

SWITCHERS Algérie épisode -21

Béryte est fondée vers av. Petit port à l'origine, moins puissante que les autres cités phéniciennes tel que Tyr , Byblos , ou Sidon , elle gagne de l'importance pendant l' Empire romain. Elle est renommée pour son école de droit mais elle est ravagée en par un violent séisme accompagné d'un tsunami. Pendant les croisades , elle est le centre de la seigneurie de Beyrouth , vassale du royaume franc de Jérusalem.

TÉLÉCHARGER REVUE TECHNIQUE LAGUNA 2 1.8 16V GRATUITEMENT

Les Podcasts du Figaro : politique, télévision, culture, société, science, santé

.

TÉLÉCHARGER APOCALYPTO EN FRANCAIS GRATUIT GRATUITEMENT

“Switchers” attire 15 millions d’internautes

.

TÉLÉCHARGER 123 PLAYER CLUBIC GRATUITEMENT

تحميل امين سويتشرز Mp3 Mp4

.

Similaire