TÉLÉCHARGER MATOUB LOUNES 1998 GRATUIT

H M Matoub Lounès n'est plus. Armés de la patience des lâches, les huit assassins du commando ont su saisir un de ces trop nombreux moments où le poète allait sans défense et vulnérable. La mort de Matoub arrange les deux camps. Dans le contexte algérien, la mort de Matoub Lounès ne peut être assimilée à une autre. Son engagement remonte aux début des années L'arabisation forcée et au rabais de l'école algérienne tentera de le rendre " orphelin de la parole".

Nom:matoub lounes 1998
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:11.59 MBytes



Qui a tué Matoub Lounès? La famille de Lounès Matoub, elle, demande, encore et toujours, la réouverture du dossier. Les fous de Dieu le comparaient à Salman Rushdie.

Mais ses chansons dénonçaient aussi les travers du régime Lounès Matoub attendait sagement dans la file d'Air Algérie, au milieu des autres passagers.

C'était l'année dernière, au plus fort des massacres dans son pays. Le vol avait du retard. Parqués à l'écart des bâtiments dans un hangar placé sous haute surveillance des C.

Les hommes d'affaires, eux, avaient leur portable à l'oreille. Parmi nous, il y avait des femmes, des enfants et beaucoup d'hommes. Si l'un d'eux avait été malintentionné, il aurait pu d'un coup de fil annoncer à une équipe de tueurs l'arrivée, à une heure près, de Lounès Matoub en Algérie.

J'ai besoin de retourner chez moi. Ce ne sont pas ces types qui vont m'en empêcher. Je lui demandais s'il ne craignait pas pour sa sécurité. De l'aéroport, je monte directement à Tizi Ouzou. Ça suffit. Ce soir, je suis chez moi, au village. Je vous y invite. La Kabylie, c'est autre chose, rien à voir avec la capitale. Là-haut, dans les montagnes de Grande Kabylie, où les femmes ne portent pas le voile, le chanteur se sentait en sécurité au milieu de son peuple, des maquisards-nés qui, des Romains aux Français en passant par les Arabes et les Turcs, n'ont jamais courbé l'échiné devant les conquérants.

Lourd, les traits épais, le visage mangé par un début de barbe, la voix rauque, Lounès Matoub était l'antithèse des chanteurs néoromantiques de raï love d'Oran, qui font pâmer les filles en leur parlant d'amour. Avant d'être un artiste, il était un militant qui mettait son talent et ses convictions au service d'une cause : la reconnaissance de la culture berbère, vieille de plus de deux mille ans, antérieure aux Arabes et au Coran.

Le petit Kabyle qui avait failli mettre le feu à son village en jouant avec des allumettes est devenu une vedette qui embrase des salles de milliers de spectateurs. Fini le temps où il jouait du mandole dans les mariages et les fêtes de villages. Matoub est un maître du chaâbi. Chacune de ses strophes ouvre une plaie dans le parti unique, fustige ses dirigeants incompétents et corrompus. A chaque nouvel enregistrement, il stigmatise le régime et commente l'actualité politique de son pays.

Les Algériens l'adorent, même ceux qui ne sont pas kabyles. Sa popularité dépasse largement le massif du Djurdjura. A Alger, qui compte, dit-on, la moitié des Kabyles du pays, ses chansons courent partout. Une forme de contestation contre langue de bois qui règne dans les médias. Pourtant, sa célébrité, Lounès Matoub ne la doit pas à la R. Sans ce rebelle, le M. Entre le F. II chante pour la bonne cause ; il distribue aussi des tracts. Lors de la révolte d'octobre , sur la route d'Ain El-Hammam, à 60 kilomètres de Tizi Ouzou, un gendarme vide son chargeur sur le chanteur.

Avec cinq balles dans le ventre, Matoub est laissé pour mort. II faudra une quinzaine d'opérations chirurgicales et l'autorisation du pouvoir de se faire soigner à Paris pour qu'il revienne à la vie.

Après l'interruption du processus électorale en et le début du terrorisme, Matoub se range auprès de ceux qui combattent les islamistes.

L'assassinat des intellectuels provoque chez lui chagrin et colère. II y répond encore par des chansons. Matoub irrite non seulement le pouvoir, il devient la bête noire du G. Trop, c'est trop. En septembre , il est enlevé par un groupe du G. Pendant quinze jours, il est interrogé. N'a-t-il pas dit que le Coran est un livre de malheur?

N'a-t-il pas assuré que la religion pervertit? Devant un magnétophone, Matoub promet qu'il ne chantera plus. Impressionné par la mobilisation de dizaines de milliers de Kabyles, le G. Les leaders de Tizi Ouzou avaient annoncé la guerre totale à ceux qui le détenaient. En Kabylie, les mots ont un poids, plus qu'ailleurs. C'est la wilaya, le département 3, qui compte le plus de victimes de la guerre d'Algérie. C'est la vallée de la Soummam qui abrita, en , le premier congrès du F.

La guérilla, les Kabyles connaissent. Si toute la région se mobilisait pour retrouver Matoub, les fous de Dieu, et leur famille, risquaient de souffrir plus qu'avec l'armée, qui ne contrôle pas grand-chose dans ces montagnes hostiles. A la tête de ses patriotes, le fils du colonel Amirouche, héros de la guerre d'indépendance, chasse les barbus. C'est aussi en Kabylie que les premières milices d'autodéfense se sont organisées dans les villages pour repousser toujours plus haut dans la forêt les fous de Dieu.

Abattre Matoub, c'était prendre le risque d'une terrible vendetta où politique et islam seraient passés au second plan. Le chanteur est finalement libéré. Epuisé, malade, mais en vie. Une chance inouïe, mise en doute à l'époque par quelques-uns. Stock , où il dit pourquoi il ne peut tenir la promesse, faite sous la contrainte, de ne plus chanter. Quatre mois après sa libération, il donne deux concerts au Zénith à Paris devant une salle comble.

Un pied de nez au G. Même l'émir Ait Ziane, qui l'avait enlevé, est abattu en novembre en plein Tizi Ouzou. Les faux barrages érigés par les barbus, déguisés parfois en gendarmes, deviennent moins fréquents. Mais les maquis islamistes n'ont jamais vraiment été éradiqués de la région. Hassan Attab, le rival d'Antar Zouabri, l'émir national du G.

Attab, celui qui mène la réorganisation des réseaux du G. Depuis mai, le G. Un homme est abattu à Tademaït. Cinq policiers sont exécutés dans la station balnéaire de Tigzirt, où des commerçants auraient été enlevés. Même Tizi Ouzou n'est pas épargné. Un policier est assassiné à deux pas du siège de la préfecture. Un patriote est criblé de balles en sortant d'un restaurant, une semaine avant que Matoub ne soit à son tour attaqué. En février déjà, l'explosion d'une mine avait tué 27 soldats dans un autobus.

Pour fuir la pression de l'armée, qui mène des opérations d'envergure dans l'Algérois et les wilayas limitrophes de Boumerdes et Bouira, plusieurs groupes se sont repliés dans les montagnes de Kabylie, où ils ont retrouvé des sympathisants.

En frappant fort au pays des Hommes libres, ils espèrent desserrer l'étau de l'armée sur les maquis qui agissent autour de la capitale. Depuis son enlèvement, Matoub partageait son temps entre Paris et la Kabylie, malgré les conseils de prudence de ses amis.

Je sais que je fais partie du lot, celui des personnages qui vont être assassinés. Je vais mourir dans un mois ou peut-être deux. Mais une chose est sûre, je combattrai toujours l'intégrisme. La jaquette de son Cd.

Puis il a déjeuné au Concorde, un restaurant du centre-ville avec Nadia, sa femme, et ses deux belles-soeurs, Farida et Ouardia. Avant de remonter à Taourirt Moussa, son village distant d'une vingtaine de kilomètres, la famille s'est arrêtée au marché pour acheter des provisions. Huit kilomètres plus tard, à 13 h 45, des coups de feu claquent dans un virage.

Une dizaine d'hommes, scindés en deux groupes, tirent sur la voiture. Le chanteur aurait essayé d'effectuer un demi-tour tout en saisissant son fusil à pompe coincé entre les deux sièges. Grièvement blessé, il n'a pas pu continuer. La voiture s'est immobilisée près d'un panneau de signalisation.

Les assaillants se sont approchés du véhicule criblés de balles. L'un d'eux a saisi le 16 mm de Matoub pour lui donner le coup de grâce. En tout, dix-sept impacts ont été constatés sur le corps du chanteur. Malgré des blessures graves, les jours de sa femme ne sont pas en danger tout comme ceux de ses deux belles-soeurs. Les fous de Dieu n'avaient pas oublié, même quatre ans après, la promesse de Matoub.

Durant sa captivité, ils l'avaient comparé à Salman Rushdie, poursuivi depuis des années par une fatwa qui autorise tout musulman à l'abattre. Ses ravisseurs lui avaient demandé de prendre exemple sur Cat Stevens, converti à l'islam et adepte, selon les moudjahidin, de la guerre sainte.

La date de l'assassinat du chanteur n'est pas innocente. L'arabisation contre les langues maternelles, le berbère et l'arabe algérien, est imposée par le pouvoir pour séduire les islamistes.

TÉLÉCHARGER MSVCR110.DLL WAMP WINDOWS 7 32BIT GRATUITEMENT

Matoub Lounes (1956-1998), mythes berbères

Dans son ultime album, il dénonçait pouvoir et islamistes. Les dernières semaines avant son assassinat dans sa Kabylie natale, le chanteur Matoub Lounès préparait la sortie de son quatrième album produit depuis que l'Algérie a plongé dans la violence. Lettre ouverte aux" est le plus politiquement engagé et le plus agitateur. Le bouillonnant chanteur berbère a voulu puiser ses thèmes dans l'actualité du moment et celle à venir, mais en usant de deux armes infaillibles: l'humour et l'accusation, comme ultime sursaut face à l'éminente application de l'arabisation à outrance dans son pays. Hymne algérien. Ce CD, qui sera mis en vente le 10 juillet en France, s'ouvre par un texte en kabyle sur l'air, arrangé, de l'hymne national algérien.

TÉLÉCHARGER INFORAD MANAGER POUR V4E GRATUITEMENT

La dernière «Lettre ouverte» de Matoub. Dans son ultime album, il dénonçait pouvoir et islamistes.

Deux accusés qui battent le record de la détention préventive. Des manipulations gigognes et des questions sans réponse. Attendu depuis douze ans, le procès des assassins présumés du chanteur kabyle Matoub Lounès s'est déroulé lundi devant le tribunal criminel de Tizi-Ouzou km à l'est d'Alger dans une ambiance électrique. Menés au pas de charge, les débats ont vite tourné à la farce. Dès le début de l'audience, la salle s'enflamme. Dans le box des accusés, Abdelhakim Chenoui 46 ans et Malek Medjnoun 37 ans crient leur innocence.

TÉLÉCHARGER LES GOGUETTES GRATUITEMENT

Été 98. Lounès Matoub assassiné, la Kabylie pleure son chanteur courage

Qui a tué Matoub Lounès? La famille de Lounès Matoub, elle, demande, encore et toujours, la réouverture du dossier. Les fous de Dieu le comparaient à Salman Rushdie. Mais ses chansons dénonçaient aussi les travers du régime Lounès Matoub attendait sagement dans la file d'Air Algérie, au milieu des autres passagers. C'était l'année dernière, au plus fort des massacres dans son pays. Le vol avait du retard.

Similaire